7 conseils pour se protéger des allergies du pollen (et tout comprendre)

Mis à jour : 23 mai 2019


La saison estivale arrive et elle n’est pas signe que de soleil et bronzette dans le jardin ou au bord de la plage. Pour beaucoup de personnes, cette saison est aussi significative d’allergies au pollen. Les personnes souffrant du “rhume des foins” ont très souvent les yeux qui piquent et/ou qui grattent, éternuent beaucoup et certains rencontrent des crises d’asthme. Ils sont tout aussi vulnérables au froid et à la grippe en hiver et n'ont même pas de répit lorsque le temps est clément.


La saison des allergies au pollen approche à grands pas, nous vous avons donc préparé 7 petits conseils pour vous aider à contrer le rhume des foins et à vous protéger du pollen cet été.



1. Le rhume des foins : c’est quoi ?


Pour simplifier en termes simples, le rhume des foins est une réaction allergique au pollen. Cette réaction fait paniquer votre corps lorsqu'il capte la moindre bouffée de chaleur.

En pensant qu'il est attaqué, votre système immunitaire s’active et vous protège de ce qu'il considère être une infection potentiellement mortelle.


Le système immunitaire crée des “réactions chimiques”. Ce sont ces produits chimiques qui provoquent les symptômes classiques d’un nez qui coule, des yeux qui pleurent et d’une gorge irritée ou douloureuse.


Pour certains, le rhume des foins peut être beaucoup plus grave, entraînant des douleurs autour des sinus du visage, des maux de tête, des maux d’oreille et une sensation de fatigue excessive.

Si vous souffrez d'une maladie préexistante telle que l'asthme, celle-ci peut également s'aggraver lorsqu'elle est associée au rhume des foins et, dans certains cas, le rhume des foins peut provoquer des symptômes d'asthme chez ceux qui n'en ont pas normalement pendant le reste de l'année.



2. Internet est votre meilleur ami

Nous l'avons vu le rhume des foins et donc causé par le pollen. À mesure que le nombre de pollen augmente dans l'air,  les symptômes vu précédemment ont tendance à s'aggraver avec le temps.


Fort heureusement, aujourd'hui, des organismes mesurent quotidiennement le taux de pollen volatile dans l'air. Nous vous recommandons de vous connecter sur leur site internet afin de connaître le taux de pollen volatile dans l'air. Ces données sont mises à jour quotidiennement. Vous pouvez consulter le site www.pollens.fr (Réseau National de Surveillance Aérobiologique).


Si vous êtes sujet au rhume des foins il peut être intéressant de consulter ces données à mesure que vos symptômes s'aggravent afin de prévoir vos sorties éventuelles.



3. Avoir un coup d'avance sur la saison des allergies


Aujourd'hui il n'existe aucun traitement pour les allergies. Cependant les scientifiques ont mis au point des traitements aidant à réduire l'effet de maladies telles que le rhume des foins.


L'immunothérapie, ou encore appelé la désensibilisation, expose le patient à une certaine dose d'allergènes, de plus en plus importante, ce qui laisse le temps à votre organisme de s'adapter à la substance dont vous êtes allergique.  Ainsi votre système immunitaire et votre corps apprennent et réagissent mieux au rhume des foins.


Les traitements peuvent prendre différentes formes :  Il peut être effectuée avec des injections, des gouttes ou encore des comprimés placés sous la langue.  Mais seulement les cas les plus graves sont généralement traités.



4. Mais alors, comment éviter les allergènes ?

Effectivement à moins d'être enfermé 24 heures sur 24 dans une pièce de votre maison étanche à l'air, vous serez tout de même exposé à une certaine quantité de pollen.


Alors pour éviter les allergènes et le pollen en général, cela relève généralement du bon sens. en utilisant par exemple les données du site www.pollens.fr,  vous serez déjà en mesure de savoir quel jour il est préférable de sortir ou non.


Pour éviter les crises d'allergie, il est préférable de ne pas se rendre dans les lieux où le pollen est particulièrement présent et puissant. À titre d'exemple, éviter les parcs locaux, les balades près des champs ou encore dans les forêts.

Si d'ordre général vous avez pour habitude exercer une activité physique à l'extérieur comme par exemple aller courir, vous préférerez, lors des jours de pic de pollen, aller nager dans la piscine municipale.



5. Se prémunir à la maison

Vous le savez déjà mais nous le répétons, la nature est très bien fait. Eh oui! Pour aider à se reproduire plus loin,  les plantes ont évolué. En effet, avec le temps, les plantes ont appris aujourd'hui à fabriquer du pollen avec des qualités adhésives. Cela lui permet de coller à toute surface lorsque le vent souffle.

Mais si la nature est bien faite, elle n’avantage pas les personnes assujetties au rhume des foins. Comme le pollen colle à n'importe quoi, il s'accroche donc facilement aux vêtements, à la peau et même aux poils. Nous sommes donc facilement “contaminés” par la substance qui est responsable de notre réaction allergique.

Ainsi pour minimiser les effets, lorsque vous rentrez à la maison, il est préférable d'appliquer quelques précautions afin de réduire l'exposition au pollen :

  • N'hésitez pas à changer de vêtements

  • Lavez votre visage, vos cheveux ainsi que vos sourcils et surtout avant de se coucher afin d'éviter de répandre du pollen sur vos draps et ainsi engendrer une réaction en chaîne ( nous vous conseillons également de changer régulièrement vos draps)

  • Gardez vos fenêtres et portes de maison fermées

  • Vous pouvez vous munir d'un purificateur d'air dans le but d'éliminer toutes les particules de pollen indésirables

  • Pensez également à vos animaux de compagnie. Après leur sortie à l'extérieur, brossez ou lavez-lez

  • Enfin, il est recommandé de passer l'aspirateur dans l'intégralité de votre maison, surtout les textiles ainsi que sur les rideaux et matelas.



6. Les petits gestes du quotidien pour aider à combattre le rhume des foins


Alors que les étapes ci-dessus devraient vous aider à réduire votre exposition aux symptômes, il est peu probable que vous duriez toute la saison sans devenir la proie du pollen.

Heureusement, il existe une variété de moyens pour soulager vos symptômes et les empêcher de gâcher complètement votre été.

  • Le thé vert est une boisson fantastique en soi, mais il peut aussi être une aubaine pour les personnes souffrant du rhume des foins. Les recherches suggèrent que le thé vert a un effet qui devrait aider à soulager vos symptômes à court terme.

  • La camomille est également recommandée et vous voudrez peut-être essayer d’utiliser le sachet de thé comme compresse froide pour apaiser vos yeux gonflés.

  • Si vous êtes déjà au milieu d'une crise allergique et que vous ressentez cette sensation de blocage, un remède classique contre le rhume pourrait vous être utile. Essayez de mettre une serviette sur la tête au dessus d’un bol d’eau chaude et respirez la vapeur, cela devrait vous aider à ouvrir les voies respiratoires. Certaines huiles essentielles peuvent vous aider également.

  • Recette de grand-mère : ajoutez une portion généreuse d’ail, de gingembre et de piment à votre nourriture - cela atténue les symptômes de congestion.

  • Lunettes de soleil : les yeux sont des cibles prometteuses pour le pollen. Par conséquent, si vous ne portez pas de verres correcteurs, envisagez de porter une paire de lunettes de soleil pour minimiser leur exposition.


7. Les médicaments


Si vos symptômes sont particulièrement graves et ne s'améliorent pas après l'utilisation de traitements en vente libre en pharmacie, vous devrez peut-être consulter un médecin généraliste, qui sera en mesure de vous prescrire des médicaments pour atténuer leurs effets ou prévenir les attaques de rhume des foins.

  • Les antihistaminiques, qui empêchent la réaction chimique à l'origine des symptômes du rhume des foins, sont souvent prescrits. Ceux-ci peuvent être utilisés dès l'apparition des signes du rhume des foins ou à titre préventif.

  • Les corticostéroïdes, pris en spray nasal ou en gouttes, peuvent aider à réduire l'inflammation associée à la réaction allergique provoquée par le rhume des foins. Ils sont généralement utilisés pour les personnes qui ne répondent pas aux antihistaminiques ou pour celles qui souffrent d'un nez constamment bloqué.


Si vous avez des questions ou besoin de conseils n'hésitez pas à vous rendre dans notre pharmacie du centre commercial du Carré de Soie à Vaulx-en-Velin. Notre équipe vous y accueille du lundi au samedi et nous nous ferons un plaisir de vous conseiller.

- A propos de nous -

La Pharmacie Centrale du centre commercial du Carré de Soie à Vaulx-en-Velin a été reprise en 2016 par M. Djeribi, docteur en Pharmacie.

En plus des services que l'on retrouve dans toutes les pharmacies, M. Djeribi a formé son équipe sur des domaines spécifiques comme l'aromathérapie, l'orthopédie, les produits vétérinaires et bien d'autres.

Conscient que la santé passe également sur Internet, la Pharmacie Centrale lance son blog Conseil Santé en 2019.

- Les derniers articles -

- On reste en contact ? -

- La Santé -